L'Union Pour les Droits de la Nature

Le forum de l'UPDN est un lieu d'échange pour tous les adeptes de la connaissance, la protection et la sauvegarde de l'environnement et de la biodiversité.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Séquestration du carbone: le grand pari conservateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 40
Emploi/loisirs : Planter des arbres, créer, randonnée, ordinateurs
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Séquestration du carbone: le grand pari conservateur   Lun 19 Avr - 10:42

Bonjour à tous,

Citation :
(Québec) En général, on considère que de balayer un problème sous le tapis est une des pires manières de le régler. Or, c'est en plein ce qu'Ottawa projette de faire avec le gaz carbonique : en enfouir des masses inouïes dans le sol ? jusqu'à 600 millions de tonnes de CO2 par année, soit environ les trois quarts des émissions canadiennes actuelles. Et il n'est pas dit que les conservateurs ont tout à fait tort. Mais en misant presque toutes les billes fédérales sur ce cheval, Stephen Harper prend là un pari risqué qui pourrait faire prendre beaucoup retard au Canada dans les énergies vertes...

Ainsi, sur les 795 millions $ sur cinq ans qu'Ottawa a mis dans le Fonds pour l'énergie propre, qui sert officiellement à la «recherche sur l'énergie propre et la démonstration de technologies prometteuses», pas moins 650 millions $ seront consacrés à la recherche sur la séquestration du carbone.

Pour enfouir 600 mégatonnes de CO2 par année (Mt CO2), disait le document, il faudra plutôt regarder du côté des «aquifères salins», c'est-à-dire d'immenses formations géologiques souterraines très profondes et gorgées d'eau salée. Comme l'explique le géologue de l'INRS Michel Malo, titulaire d'une chaire provinciale de recherche sur la séquestration du carbone, à une profondeur de 800 à 1200 mètres, les conditions de pression et de température sont telles que le gaz carbonique se liquéfie et occupe beaucoup moins d'espace qu'à l'état gazeux. Pour éviter que le CO2 liquide, plus léger que l'eau, ne remonte, dit-il, les aquifères choisis doivent être recouverts d'une couche de roche étanche d'une centaine de mètres d'épaisseur.

Pour lire l'article en entier:

Séquestration du carbone: le grand pari conservateur

_________________
Jean-Guy Paquette
Président de l'Union Pour les Droits de la Nature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://updn.forumperso.com
 
Séquestration du carbone: le grand pari conservateur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Transports en commun - Grand Paris Express
» Quel nom pour le grand stade du HAC?
» La grand-place de Mons le 16 décembre 07
» Le Grand Paris
» Article sur le Grand emprunt.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Union Pour les Droits de la Nature :: Votre empreinte écologique :: Élimination des sources de gaz à effet de serre-
Sauter vers: